Playlist

L'attrape Rêve


Bonjour/ Bonsoir !
Pour un deuxième article de ma part, j'ai décidé de traiter le sujet de l'attrape rêve. Un sujet qui me tient à cœur : pas mal hein ?

L'attrape rêve ou Capteur de rêve (Dream Catcher en anglais) est maintenant assez connue, commercialisé un peu partout il a su se démarquer dans le marché international mais connaissez-vous ses origines ?

Le capteur de rêve est un objet artisanal conçu par les Indiens, composé d'un cerceau (représentant le cercle de la vie) d'un réseau de files , de perles (l'araignée) et de plumes (l'amour et la douceur).Il n'a pas de style particulier, tout en noir, en rose ou en violet il n'a pas de couleur d'origine.Libre à vous de choisir la couleur !

Souvent, il était accroché du côté où le soleil se lève, afin que la lumière du jour puisse détruire les mauvais rêves qui se sont installés dans les perles et les fils de la toile.Il est utilisé pour contrôler les rêves, à l'origine il était destiné aux enfants qui fessaient de mauvais rêves.. Pour les aider à contrôler leurs rêves.
Selon la croyance, pendant la nuit les cauchemars restaient emprisonnés dans les fils pour être brûlé grâce à la lumière du jour chaque matin. Les beaux rêves, eux, passent à travers le trou du centre pour être conservés dans les plumes accrochées au cerceau.

Pour fonctionner, l'attrape rêve devrait n'être touché que par la personne qui l'utilise.Le fabriqué soi-même est vivement conseillé que l'acheter en magasin où il a été touché par beaucoup de personnes donc dénuées d'énergie « magique ».Il devrait être placé à la lumière du jour pour brûler les cauchemars : face à la fenêtre, au-dessus de votre lit...

Les mythes :

A une époque lointaine, une tribu Ojibwé était tourmentée par des cauchemars. Les anciens et les hommes médecins de la tribu n’arrivaient pas à résoudre ce problème. Un conseil de toute la tribu a été appelé. Durant ce conseil, un ancien eu la vision d’une toile d’araignée dans un cercle, décorée d’une perle et d’une plume, qui retiendrait les cauchemars et laisserait passer les autres rêves. La tribu s’est mise au travail pour concrétiser cette vision, et les mauvais rêves ont disparu.


---------------------------------

Il y a bien longtemps, lorsque le monde était encore jeune, dans un village autochtone, un Amérindien dormait avec ses frères et ses sœurs dans leur maison longue.
Un jour, l’homme partit à la chasse pour aller chercher le repas pour les prochaines lunes. Il partit loin, afin de trouver un orignal s’abreuvant d'eau de source pure coulant de la montagne. Il traversa rivières et fleuves avec courage et détermination, sans apercevoir de chevreuils, ni d’orignaux dans les environs. Il décida alors de partir vers une montagne, songeant que le repas allait bientôt être servi. En chemin, il aperçut une grotte immense dans laquelle pouvait se trouver n’importe quelle bête. Il y entra en y projetant tous ses espoirs.
Dans la grotte, l’orignal était absent. A la place un esprit malveillant s'y trouvait. L’homme se sentit mal, certain d'une sombre présence dans ces profondeurs. C’est alors qu’une bête surgit. Des yeux couleur de sang, un poil noir comme la nuit, un museau retroussé et des crocs prêts à mordre la chair. L’homme sursauta et s'enfuit, paniqué, abandonnant son arc derrière lui, avec une minuscule lueur d’espoir de rester en vie.
De retour au village, l’homme avait les bras vides. Pas de nourriture, ni d’armes pour chasser d’autres bêtes. Et il était terrorisé à l’idée de retourner à la chasse.
Le soir-même, il n’arriva pas à trouver le sommeil. Dès qu’il s’endormait, il voyait encore ces deux yeux couleur de sang le fixer et la bête au poil noir prête à le dévorer. Le soir suivant, il essaya à nouveau de dormir, mais sans résultat. Nuit après nuit, lunes après lunes, l’homme ne pouvait plus dormir sereinement. L’esprit de la bête aux yeux de sang le hantait. Plusieurs soleils passaient et rien ne changeait.
Une nuit, l’homme se leva après un cauchemar. Il sortit du village et partit vers la forêt. Mais, exténué, il s’endormit sur le sol couvert de branchages.
Le lendemain à l’aube, l'homme se réveilla impressionné : il n’avait fait aucun cauchemar. Il leva les yeux et aperçut une toile d’araignée où perlait la rosée du matin.
L'homme s’endormit toujours près de la toile qui, au matin, s'illuminait des rayons du soleil.
Puis, il raconta cette histoire à son peuple, qui adopta cette technique.

Source : Wikipédia
-------------------------------------------------------
Aux temps anciens, les animaux parlaient aux hommes.
Une vieille grand mère vivait dans son tipi et entretenait de bonnes relations avec Iktomi, une araignée qui avait élu domicile en haut du tipi, et construit une immense toile.
Et à chaque fois que des enfants venaient rendre visite à la grand mère celle-ci devait leur interdire de toucher à la toile d’Iktomi car c’était la maison de l’araignée.
Un jour, Iktomi devait quitter le tipi, et elle s’adressa à la grand mère, la remercia d’avoir protégé sa maison aussi longtemps et lui dit :
« Pour te remercier je vais te faire cadeau de ma toile, qui va t’aider à piéger les mauvais rêves. Ils seront attrapés au centre de ma toile et brûlés aux rayons du soleil.


L'attrape rêve à toujours été un objet qui me fascine et que j'adore, son style et son histoire ma toujours intriguée et intéressé.

Source : Native-American
---------------------------------------------------------

D’après cette légende, un grand sorcier, par un soir de pleine lune, quitta son village pour se diriger vers le territoire des grands esprits. Il partit donc, d’abord en canot, remonta la rivière, puis à pied, remonta le ruisseau jusqu’à sa source. Près de la source se trouvait un grand arbres beaucoup plus grand que tous les autres arbres de la forêt: c’était l’arbre aux souhaits.
Il entendit alors une voix qui l’appelait, venant du haut de l’arbre. Il grimpa aux branches jusqu’au faîte de l’arbre. Il trouva une grande araignée installée dans les plus hautes branches de l’arbre. Elle lui demanda de prendre une des branches de l’arbre, d’en faire un cerceau et de l’attacher avec ses cheveux. L’araignée monta sur la branche en cerceau et commença à y tisser sa toile.
Le jour arrivait, elle ne prit aucune pause et continuait à tisser sa toile. Lorsque sa toile fut terminée, l’araignée dit au sorcier que sa vie n’était pas terminée, qu’il devait retourner à son village avec le premier capteur de rêve, et qu’il servirait à protéger son village et son territoire. Elle lui dit aussi que les rêves et les songes sont des massages que nous envoient les esprits, bons et mauvais.



Source : Native American
   




Voici les légendes de l'attrape rêve. En espérant que cet article vous ais plu et que ce petit objet vous intéresse encore plus !

Nolwenn

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mes 5 comptes Instagram Favoris

La Légion de Saphir

Si on sortait du scolaire ?